• La renaissance

    La renaissance


    Prés d'un siècle s'est écoulé pendant mon repos
    Je me suis affaiblie à l'intérieur de mon caveau
    A la sortie de ce lieu qui, pendant tout ce temps, aura été mon lit
    Je vois mon aimé, la lune qui brille tel un diamant dans cette profonde nuit

    Enfin me voici de retour en ce bas monde
    Et tel un vautour je déambule parmi les tombes
    Pour rejoindre la ville à la recherche d'un peu de vie
    Et découvrir ce nouveau monde qui m'accueillera sans savoir qui je suis
    Vous pouvez trembler chers humains
    Car ma soif sera sans fin

    En effet je suis de retour. Oh ! Mais dans quel état !
    Mes vêtements en lambeaux déchirer par les rats
    Ma peau est d'une pâleur presque transparente
    Sur mon visage, il n'y a pas un trait d'humanité apparente

    Je me dirige vers le port, à cette heure je pourrais y trouver une proie,
    Et malgré elle me donneras son sang qui me réchauffera
    Pourquoi pas un criminel à la recherche d'un méfait à réalisé
    Ces êtres se croyant supérieur, avives mon instinct de tueur
    Leur sang est d'une saveur excitante
    S'écoulant dans leur veines de façon ardente
    Avec un goût capiteux et étrangement puissant
    Comme pour m'attirer vers lui et me nourrir de cet être impuissant

    En voici un, je le sens il me poursuit
    Mais il ne sait pas à qui il à a faire, son méfait se retournera contre lui
    Feintant la faiblesse je le laisse se rapprocher de moi
    Ca y est le voilà, et d'un geste très rapide je le ramène vers moi

    M'imprégnant de son odeur je savoure ce moment précédant le délice
    Il se dégage de lui une senteur de saleté, d'alcool et de vice
    Ne pouvant plus résister, je lui plante mes crocs dans sa chair qui frémit
    Et peu à peu sa force s'évanouit

    Ce crime accompli, me voici pleine de vie, pour moi c'est comme une renaissance
    Mes yeux rubis percent les ténèbres de la nuit
    Mon ouie surdéveloppée me permet d'entendre le moindre bruit de la ville endormie
    Je repars à la recherche d'un peu d'aventure laissant ce corps à présent sans importance
    Peut-être vais-je retrouver mes anciens semblables ou rencontrer de nouveaux compagnons
    Ca, je ne le sais pas, mais en tout cas me voici de retour pour quelques siècles.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :