• Transformation

    Transformation

     La lune est noire ce soir,
    Seule dans le cimetière j'erre
    Parmis les tombes, je suis une étrangère
    Et j'ai abandonné tout espoir.
    Tu t'avances et je me raidis,
    Tu approches par derrière
    Je me retourne et mon regard devient amer
    Bientôt tu me prendras la vie.
    Une larme roule sur ma joue
    Et ton doigt pâle la récupère
    Tu m'enlaces, tes bras me serrent
    Tes crocs effleurent mon cou
    Tu es là, devant moi, si élégant
    Ta froide morsure en moi génère
    une exaltation comme le début d'une nouvelle ère
    Tu es si terrifiant, si fascinant
    Déjà dans les ténèbres je sombre
    Tu me portes et je vois la peau de tes bras clairs
    Comme si tu possédais une lumière
    Et tu me poses sur un autel perdu entre les ombres
    Maintenant je suis une des épouses vierges de la nuit,
    J'aperçois une victime et à toi je me réfère
    Comme toi dorénavant le sang je vénère
    Car à présents, nous sommes les éternels maudits.


  • Commentaires

    1
    merry
    Lundi 21 Février 2005 à 10:56
    ca fait..
    longtemps que je prépare ces poèmes et textes !et j'ai enfin fini! j'espere qui vous plairons et ca serai sympa de laissez des commentaires !! merry
    2
    Lundi 21 Février 2005 à 11:03
    bin, en fait...
    j'essaie parfois de te lire et j'y arrive pas à cause du mauve sur fond gris. Je sais pas si je suis la seule à avoir ce problème, c'est vrai que je suis un peu miro. Voilà. J'y vois rien. Snif.
    3
    La Nymphe
    Lundi 21 Février 2005 à 11:06
    oui c'est vrai
    pas très facile à lire au bout d'un moment :(
    4
    merry
    Lundi 21 Février 2005 à 11:17
    j'ai
    essayé de mettre un fond noir en esperent que ca ira mieux pour les textes..et desolez...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :